Comment souscrire une assurance professionnelle en Suisse ?

L’assurance professionnelle primordiale en Suisse est connue sous la nomination RC (Responsabilité Civile) ! Et bien qu’elle soit facultative pour la majorité des métiers dont les professions de la santé, elle reste indispensable pour protéger votre entreprise. On vous explique !

La couverture offerte par l’assurance professionnelle

La RC n’est obligatoire que pour certains métiers, dont les médecins, avocats ou notaires. Si vous avez ouvert un cabinet de physiothérapie en Suisse, vous êtes donc concerné par l’obligation de souscrire une assurance professionnelle. Elle est d’ailleurs vivement recommandée, car elle vous couvre en tant que chef d’entreprise dans l’exercice de votre activité, ainsi que vos collaborateurs, vos infrastructures et vos équipements.

La RC propose une couverture de base concernant :

  • La défectuosité d’un produit ou de l’une de vos installations,
  • Les dommages corporels et matériels dans vos locaux,
  • Les dégâts causés par un collaborateur en dehors d’entreprise, etc.

Elle peut ensuite être complétée par des extensions en fonction de besoins liés à votre métier :

  • Erreurs de diagnostic ou traitement pour les professionnels de la santé,
  • Dommages pécuniaires pour les professions juridiques,
  • Défectuosité d’un produit pour les entreprises commerciales,
  • Vice de fabrication pour les entreprises du bâtiment, etc.

Les entreprises dans leur ensemble doivent aussi penser à la digitalisation de la société qui nécessite la protection des données des clients. En cas de fuite ou de piratage des données, la RC vous protège des plaintes des clients.

Comment souscrire une assurance professionnelle ?

Vous devez vous adresser à un assureur ou à un courtier en assurances pour souscrire une assurance professionnelle. Nous vous recommandons de cerner les besoins spécifiques de votre entreprise pour choisir le meilleur prestataire. Interrogez-vous sur les menaces qui planent sur votre entreprise, quels sont les incidents et accidents qui pourraient l’affecter, quels sont les dommages que vous risquez de causer, etc.

Examinez ensuite les clauses détaillant les sinistres exclus de l’assurance. Il existe bien souvent des exceptions, décrites dans le contrat, qui annulent la protection. Vous devez aussi tenir compte de la franchise qui joue un rôle capital dans le tarif qui vous est proposé. Et Enfin, attachez-vous aux conditions de renouvellement, radiation et augmentation du montant des primes.

fr_FRFrench